Icardi traîne Neymar

Le PSG subit une petite transformation culturelle au sein du vestiaire, comme expliqué Le Parisien. Jusqu’à très récemment, tout le monde parlait des clans qui avait été formé, dans lequel deux se distinguaient : les Brésiliens et les autres membres de l’équipe. Les Brésiliens parlaient portugais entre eux et c’était plus facile pour eux d’interagir, mais maintenant les choses ont changé.

Bouclier/drapeau d'équipe

PSG

  • France
ActualitésStatistiques

Classification STP PG PE polypropylène

Classement complet

prochains matchs

Calendrier

De nombreux joueurs qui parlent espagnol sont arrivés, en plus de ceux qui étaient déjà là et savent le parler, ainsi près de la moitié du vestiaire est capable de communiquer dans une autre langue que le français. L’entraîneur lui-même Thomas Tucheen est conscient, mais nie l’existence de clans comme avant : “Maintenant, beaucoup de gens parlent espagnol. C’est facile pour eux, mais pas beaucoup. Cela ne crée pas de clans.”

Depuis 2012, l’italien était une autre des langues les plus parlées, puisque Pastore, Sirigu, Ibrahimovic, Thiago Silva, Verratti, Cavani et Marquinhos l’ont dominé. Maintenant avec Sarabia, Keylor Navas, Icardi, Ander Herrera et Sergio Rico comme nouveaux ajouts, des joueurs comme Neymar sont passés à l’espagnol. Le Brésilien, de par son passé à Barcelone, sait parfaitement le parler (tour à tour il fait office d’interprète pour Thiago Silva ou Marquinhos). Tous, ajoutés à Cavani, Di María ou Bernatfaites-en un si grand groupe qu’un clan n’est pas créé. Même Mbappé et Verratti comprennent la langue, joueurs qui se rapportent au reste de ceux qui ne parlent pas un mot d’anglais ou d’espagnol : Guèye, Kimpembe y Meunier. Enfin il y a les Allemands Draxler y khèrer y Choupo-Moting (d’origine camerounaise), qui ne cessent d’étudier les langues pour s’adapter au mieux à leurs pairs.

Tuchel reconnaît que la plupart du temps il parle français et que lorsqu’il ne peut pas communiquer avec l’un de ses joueurs, il a recours à Voir la camérason aide : “Je parle français à quatre-vingt-dix pour cent du temps. Si jamais je ne comprends pas un mot, je parle anglais ou Papus m’aide. Si les nouveaux ne parlent pas français, je peux leur expliquer en anglais.” Dans les vestiaires, on entend plus de reggaeton que de rap français, mais il n’y a plus de clans et pratiquement tout le monde se comprend.

Laisser un commentaire